+ services en département
 
 
 
Accueil > Etudes et statistiques > Synthèses et Analyses > Activité partielle en Bretagne au printemps 2020 : un niveau de recours (...)

Activité partielle en Bretagne au printemps 2020 : un niveau de recours inédit

| Publié le 4 février 2021 | Dernière mise à jour le 10 février 2021
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

La pandémie de Covid-19 a mis à l’arrêt pour plusieurs mois des pans entiers de l’activité du pays à partir du mois de mars 2020. La fermeture des établissements scolaires, puis des établissements recevant du public, suivie d’un confinement strict, ont conduit de nombreux salariés à cesser leur activité. Le dispositif d’activité partielle, qui permet le maintien des emplois financé par l’Etat et l’Unedic, a été massivement mobilisé à cette occasion.

Si la région Bretagne a été relativement épargnée par la pandémie lors de cette première vague, l’impact économique de la crise a été considérable. Même si la région a été moins touchée que beaucoup d’autres, grâce notamment au poids plus important qu’ailleurs de l’industrie agroalimentaire, laquelle a continué à fonctionner globalement, le recours à l’activité partielle y a atteint des niveaux encore inégalés...

Téléchargez : PDF - 2.8 Mo Premiers résultats sur l’activité partielle en Bretagne au printemps 2020 : un niveau de recours inédit

--

Webmestre | Accessibilité | Données personnelles et cookies | Légifrance | Mentions légales | Services Publics