▼ Nos services en département

 
 
 

Etudes et statistiques

Statistiques - 15 juin 2022

Les ruptures conventionnelles individuelles

5 036 demandes de ruptures conventionnelles au 1er trimestre 2022
Au 1er trimestre, 5 036 demandes de ruptures conventionnelles ont été enregistrées en Bretagne, soit un repli de 9,7% par rapport au trimestre précédent (France : stagnation à - 0,5%). Les demandes sont en forte augmentation par rapport au 1er trimestre 2021 en Bretagne comme en France (+17,1% et +17,7%), le nombre de demandes (...)

Statistiques - 1er avril 2022

Taux de chômage en Bretagne

Au 4ème trimestre 2021, en Bretagne, le taux de chômage localisé recule de 0,6 point, à 5,8 % de la population active. En France, le taux de chômage se situe à 7,4 %, également en baisse de 0,6 point sur un trimestre. En Bretagne, il s’établit 0,9 point sous son niveau d’avant crise au quatrième trimestre 2019...
Téléchargez (...)

Statistiques - 31 mars 2022

L’intérim en Bretagne

A la fin du 4ème trimestre, on dénombre 47 890 intérimaires en Bretagne, dépassant ainsi de 5,9 % son niveau d’avant crise sanitaire. L’emploi intérimaire a été marqué par des variations inédites au cours des trois premiers trimestres 2020, suivies de faibles évolutions lors des trois suivants. Ce trimestre, la progression de l’emploi intérimaire accélère (+4,9 % après +2,9 % au 3ème trimestre). (...)

Synthèses et Analyses - 18 mars 2022

L’activité partielle en Bretagne de mars 2020 à juin 2021

Le profil des salariés et des établissements varie selon les confinements et les dispositifs
Entre mars 2020 et juin 2021, plus de 150 000 demandes préalables d’activité partielle portant sur un ou plusieurs mois ont été déposées en Bretagne, parmi lesquelles 200 seulement ont été refusées. Les demandes validées ont donné lieu à 348 000 demandes d’indemnisation mensuelles émanant de 63 000 établissements (...)

Synthèses et Analyses - 13 décembre 2021

Le travail détaché en Bretagne de 2018 à 2021

La Bretagne recourt moins au travail détaché que les autres régions françaises, mais avec des spécificités qui ont évolué depuis la crise sanitaire. Les 8 000 travailleurs détachés qui travaillent dans la région chaque année sont moins présents dans l’agriculture désormais, et davantage dans la construction... (...)