siège direccte Bretagne
Immeuble le Newton
3 bis avenue Belle Fontaine - Cesson-Sévigné

 
+ services en département
 

 
 
 
 

Accueil > Cohésion sociale et solidarités > Lutte contre les exclusions > Appel à projets régional « Lutter contre la précarité menstruelle (...)

Appel à projets régional « Lutter contre la précarité menstruelle »

| Publié le 3 septembre 2021
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

La précarité menstruelle constitue un enjeu important de santé publique et de solidarité. Elle concerne près de 2 millions de femmes dont l’accès aux protections hygiéniques est difficile ou impossible pour des raisons avant tout financières.

Pour lutter contre cette précarité menstruelle, une expérimentation dotée d’un million d’euros a été menée en 2020 au niveau national. L’Etat a porté à cinq millions d’euros le budget consacré à la lutte contre la précarité menstruelle en 2021, pour soutenir des actions auprès des femmes précaires, en particulier les étudiantes et personnes hébergées ou à la rue. Afin d’apporter une dimension territoriale à la lutte contre la précarité menstruelle, l’État flèche une partie de cette enveloppe budgétaire à l’émergence de projets locaux en articulation avec les projets financés au niveau national. Dans ce cadre, un appel à projets est lancé en Bretagne : 110 252 euros y sont dédiés.

Comme l’a souligné le rapport de la sénatrice Mme Schillinger, les conséquences de la précarité menstruelle sont nombreuses. Elle peut voir des répercussions sur le bien-être et l’estime de soi, être source d’inquiétude voire d’un sentiment de honte. Elle impacte également la vie sociale et peut encourager le décrochage scolaire, sportif ou le renoncement au travail.

Enfin, la précarité menstruelle représente un enjeu sanitaire, en témoignent les risques posés par le renouvellement insuffisant de protections ou l’usage de produits non adaptés qui peuvent entraîner des infections ou mener au syndrome du choc toxique. Les problématiques socio-sanitaires liées aux menstruations demeurent toutefois insuffisamment connues, en raison du tabou entourant la question des règles.

En Bretagne, différentes initiatives sont à l’œuvre au bénéfice notamment du public scolaire et universitaire, des femmes en situation de précarité, ou encore des femmes incarcérées. Ces actions impulsées par différents acteurs (Conseil régional, Académie, Universités, Associations …) sont citées en annexe du cahier des charges régional. Le présent appel à projets viendra accompagner cette dynamique engagée en Bretagne, en permettant de démultiplier les actions sur les territoires.

Quels sont les objectifs et les finalités ?

Le présent appel à candidatures vise à financer des projets dont la finalité est de :

  • Faciliter l’accès et le choix de protections périodiques notamment les femmes précaires en particulier hébergées ou à la rue ;
  • Contribuer à lever les tabous et la stigmatisation relatifs aux menstruations ;
  • Sensibiliser à la précarité menstruelle et à l’importance d’une bonne hygiène et santé intimes.

Quelles sont les priorités régionales bretonnes ?

Les priorités régionales ont été définies conjointement entre la Direction Régionale de l’Economie, de l’Emploi, du Travail et des Solidarités (DREETS) et la Direction Régionale aux Droits des Femmes et à l’Egalité (DRDFE).

Les actions doivent s’adresser en priorité aux publics suivants :

  • Les femmes prises en charge en structure d’hébergement généraliste ou spécialisée (ex : hébergement femmes victimes de violences) : centres d’hébergement et de réinsertion sociale, centres d’hébergement d’urgence, et tout particulièrement les femmes hébergées à l’hôtel,… ;
  • Les femmes fréquentant les dispositifs de veille sociale (accueils de jour, accueils de nuit, maraudes, etc.), les dispositifs de lutte contre la précarité alimentaire (centres de distribution d’aide alimentaire, épiceries sociales,…), les dispositifs d’action sanitaire et sociale de proximité (CCAS, CIAS, PASS, Points Santé) ;
  • Les jeunes femmes accueillies ou accompagnées au titre de l’insertion sociale et/ou professionnelle (Missions locales, Chantiers d’insertion et autres structures de l’IAE, PAEJ, PIJ, etc.) ;
  • L’appel à projets porte sur l’ensemble de la région Bretagne et est ouvert aux associations, aux collectivités territoriales, aux partenaires sociaux, aux fondations, aux établissements publics et aux groupements d’intérêt public.
  • Les projets soutenus au niveau national ne sont par contre pas éligibles à l’appel à projets régional (voir annexe du cahier des charges).

Quelles modalités pratiques ?

Les dossiers des candidats de la région Bretagne sont à transmettre par courrier ou courriel pour le 11 octobre 2021 à minuit dernier délai à :

Adresse postale :

Direction régionale de l’économie, de l’emploi du travail et des solidarités (DREETS) Bretagne
Pôle Cohésion Sociale
Immeuble Le Newton
3 bis avenue de Belle Fontaine
CS 71714
35517 CESSON SEVIGNE CEDEX

Adresse courriel :
bretag.direction@dreets.gouv.fr

En savoir plus :

Rappel des pièces complémentaires obligatoires à fournir en complément de la fiche projet :

--

Webmestre | Accessibilité | Données personnelles et cookies | Légifrance | Mentions légales | Services Publics