siège direccte Bretagne
Immeuble le Newton
3 bis avenue Belle Fontaine - Cesson-Sévigné

 
+ services en département
 

 
 
 
 

Découvrir les métiers de la transition écologique et sociale avec 100% Transition

| Publié le 21 janvier 2022 | Dernière mise à jour le 24 janvier 2022
  • Envoyer a un ami
  • facebook twitter

Le projet en bref : Expérimenter un parcours d’accompagnement de la (re)mobilisation vers l’emploi dans les métiers de la transition écologique et sociale.

100% Transition est lauréat de l’appel à projets du Plan d’Investissement dans les Compétences (PIC) 100 % inclusion.

Rencontre avec Soizic Lenoir, "Développeuse de Possibles" à Osons Ici et Maintenant (OIM)

100% Transition est un programme à destination des jeunes de 16 à 25 ans (30 ans pour les personnes en situation d’handicap). Pendant 9 mois, les personnes sont accompagnées dans leurs réflexions sur leur orientation. Elles testent de nouvelles activités en rapport avec la transition écologique et sociale pour trouver un métier ou une formation.
Les jeunes bénéficient du statut de volontaire en Service Civique et d’une indemnité de 571 €/mois.

L’objectif est d’accompagner 36 jeunes sur 3 ans. Chaque promotion accueille 12 personnes, entre 2021 et 2023, sur Redon.

Il y a 8 territoires d’expérimentation (2 urbains et 6 ruraux) : Nouvelle Aquitaine, Auvergne Rhône-Alpes, Guyane, Pays de la Loire. En Bretagne, le projet est déployé dans le Pays de Redon et Guéméné Penfao.

Comment se déroule le parcours ?

Le parcours alterne des temps collectifs et un accompagnement individuel :

La "Fabrik à talents", c’est quoi ? 3 jours de découverte pour repartir avec un bilan de motivation et un entretien individuel. Si les personnes décident de ne pas s’engager dans le programme, OIM les aide à trouver une autre solution et peut les réorienter vers d’autres acteurs du territoire.

Le parcours se poursuit par une semaine d’intégration, avec des temps collectifs d’interconnaissance avec les autres candidats et des rencontres avec les futures structures d’accueil. S’ensuit, la signature du contrat.

Comment se déroule une semaine type ?

Lundi : des séances collectives pour travailler la confiance, la coopération, trouver sa place dans le groupe, la communication positive, l’audace, la gestion de l’échec et des risques, la technique et les compétences, etc.

Mardi-mercredi-jeudi : des temps d’immersion dans les structures.

Vendredi : des temps individuels avec des entretiens pour suivre l’évolution de chaque personne et lever d’éventuels freins périphériques.

La "Fabrik à déclik", c’est quoi ? 3 jours de "Festival des possibles" pour les jeunes de 16 à 35 ans. C’est un temps ouvert à tous les jeunes du territoire qui a pour but de leur donner les outils et favoriser le déclic. En savoir plus. 

Durant 2 mois, après le Service Civique : une période "d’envol" pour confirmer le projet professionnel grâce à des stages en entreprises et immersions.

Combien de personnes ont été accompagnées ?

Depuis le 1er juillet 2020, 13 personnes ont ainsi été accompagnées. Chaque promotion peut accueillir 12 personnes. Les derniers Services Civiques se sont terminés en juillet 2021. La dernière session a démarré mi-octobre 2021, avec 14 jeunes, un peu plus tôt qu’initialement prévu, afin de faciliter la recherche d’emploi durant l’été.

Quelles sont les actions de repérage des publics ?

- Canaux de communication : les réseaux sociaux et le bouche-à-oreille, facilité grâce à 6 ans d’expérience et une communauté

- Partenaires du territoire : partenaires jeunesse, collectivités (mairies et agglomérations), mise en place d’actions de sensibilisation (affichage, séances d’informations, etc.)

- Presse locale

- Le site de l’Agence du Service Civique : 25 % des personnes arrivent par ce biais

A noter qu’il n’y a pas eu de problème de sourcing et de mobilisation des jeunes et ce sur toutes les régions où le projet est déployé. Les activités ont été maintenues durant le confinement, grâce à des dérogations de la DGEFP. Il n’y a quasiment pas eu de décrochage. Les deux seules sorties du programme sont par ailleurs positives : une personne a trouvé un emploi et l’autre a décidé de passer son baccalauréat puis d’entrer en formation.

Quelles sont les actions de suivi prévues ?

OIM travaille avec une agence d’innovation sociale qui effectue un suivi longitudinal sur 3 ans. Des questionnaires et des entretiens sont réalisés tout au long du programme auprès de deux jeunes, par territoire et par promotion (sur la base du volontariat).
Cette analyse qualitative permettra de mesurer l’impact et de réfléchir à l’après : comment transformer le programme, comment capitaliser sur les expérimentations, etc.

Une dynamique territoriale forte

Dans le Pays de Redon, il y a une réelle dynamique d’acteurs. Un travail d’articulation entre les actions respectives est mené sur l’agglomération grâce à un "comité jeunes adultes". Cette coopération permet de solliciter rapidement les bons contacts en cas de difficultés avec des personnes accompagnées.

La bonne surprise du projet

Pour aller plus loin :

Rendez-vous sur Notre communauté la Place Bretagne  : la plateforme des acteurs emploi, formation, insertion, orientation.
Sur cette communauté, vous pourrez découvrir les lauréats d’appels à projets du Plan d’Investissement dans les Compétences (PIC) grâce aux fiches et à la carte des projets.
Pour s’inscrire sur la plateforme c’est ici ! Vous pourrez ainsi collaborer avec les acteurs de la région grâce à un forum, un annuaire et des rendez-vous dans l’agenda.

En savoir plus :

Contact :
Marie-Claire Mai, animatrice de la communauté GREF Bretagne : mc.mai@gref-bretagne.com

--