siège direccte Bretagne
Immeuble le Newton
3 bis avenue Belle Fontaine - Cesson-Sévigné

 
+ services en département
 

 
 
 
 

Accueil > Economie, entreprises, emploi > Accès et retour à l’emploi > Plan d’investissement dans les compétences / Plateforme La Place > La parole aux lauréats : Brest COB inclusif, un parcours de retour à l’emploi (...)

La parole aux lauréats : Brest COB inclusif, un parcours de retour à l’emploi favorisant l’expérimentation

| Publié le 17 novembre 2021
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Brest-COB inclusif est lauréat de l’appel à projets du Plan d’Investissement dans les Compétences (PIC) 100 % inclusion. Le projet est porté par Défis emploi du Pays de Brest.

Le projet en bref :

Brest-COB inclusif propose aux personnes précarisées, isolées et éloignées de l’emploi un parcours de retour à l’emploi favorisant l’expérimentation.
Comment ? En renouvelant les modes d’accompagnement, notamment grâce à des grands évènements. Le projet ambitionne également de répondre aux entreprises qui peinent à recruter.
Comment ? En les guidant vers une approche inclusive et des temps de rencontre innovants.

Les projets financés par le PIC encouragent l’expérimentation en développant les partenariats avec l’ensemble des acteurs de terrain.

Consortium :
Le projet est mené par huit structures des territoires de Brest métropole et du Centre Ouest Bretagne (COB) : Centre Social ULAMIR Aulne, Châteauneuf du Faou ; TOUS VERS L’EMPLOI, Rostrenen ; COB Formation, Carhaix ; PAYS COB, Rostrenen - coordinateur de projet pour le territoire du COB ; SATO RELAIS ICEO, Brest ; LA TOULINE, Brest ; Brest métropole – Espace des Capucins Brest

Quartiers prioritaires de Brest métropole et dans toutes les communes classées en zones de revitalisation rurale (ZRR) du pays Centre Ouest Bretagne (COB).

Le projet s’inscrit dans le cadre du « Contrat de réciprocité Ville Campagne » signé avec Brest métropole en 2015. La coopération porte sur du soutien réciproque, du partage de pratiques, de l’essaimage, etc. entre les territoires et les différents partenaires.

Quel est le public concerné ?

Les personnes en situation d’isolement et de grande précarité financière, sociale, en matière de logement et de défaut d’emploi.

Comment se déroule le parcours d’accompagnement ?

Sur les territoires identifiés, les problématiques rencontrées par les publics sont similaires : faible niveau de formation, mobilité, déficit de l’image de soi, fracture sociale et/ou numérique, isolement, etc. Pour répondre à cela, le parcours d’accompagnement se déroule sur une durée maximale de 15 mois. Pour permettre aux personnes de reprendre confiance en elles, de se remobiliser, puis de travailler sur un projet professionnel, le parcours s’articule autour de quatre axes d’intervention, individuels et/ou collectifs :

  • Repérage et autonomisation des publics. « L’aller vers » est central dans ce projet. Ainsi, les actions de repérage sont menées dans ces lieux stratégiques : aux Restos du cœur, au Secours populaire, lors de tournées avec la Croix-Rouge ou encore en lien avec les centres communaux d’action sociale (CCAS). Il peut également y avoir des flux d’orientation grâce aux partenaires locaux.
  • Bien-être, motivation et ouverture : permettre aux personnes de sortir de chez elles, de retravailler du lien, de reprendre confiance en elles. Cela peut passer par des ateliers thématiques et collectifs, coconstruits selon leurs intérêts et leurs savoir-faire (sport, culture, estime de soi, cuisine, informatique, etc.) ou des évènements collectifs (ex : cafés-échanges, visites de bibliothèques, sorties en mer, etc.)
  • Formation, emploi, insertion en entreprise : accompagnement et médiation lors de Matinales entreprises par exemple
  • Mobilité et problématiques individuelles (social, financier, garde d’enfant, santé, etc.) : un accompagnement personnalisé pour réduire ces freins

Depuis le lancement du projet, combien de personnes ont été accompagnées ?
Une centaine de personnes ont été accompagnées avec un objectif de 500 sur les 3 ans du projet.

Quelles sont les actions de repérage mises en place ?

Nous avons rencontré un maximum de partenaires locaux afin qu’ils puissent orienter les personnes intéressées vers cette action. Un premier rendez-vous a lieu avec le prescripteur si c’est plus facile pour le bénéficiaire afin d’expliquer en détail l’action en l’adaptant au besoin de la personne. Ensuite un deuxième rendez-vous individuel est fixé afin de valider l’accompagnement (ou pas) puis se décline un suivi sur-mesure.

Le sourcing a duré tout l’automne 2020. Les premiers accompagnements ont démarré en janvier/février 2021. La détection des publics a été très longue, de 5 à 7 mois. Les difficultés rencontrées sont a priori partagées par de nombreux acteurs et liées à la fois aux typologies des publics et à la pandémie. L’Etat a augmenté la durée de l’accompagnement et le programme se poursuivra en 2022 et 2023.

Une des expérimentations intéressantes du projet

La mobilisation à l’entrée : Il s’agit d’une action pour mobiliser les personnes pour un premier contact. Cette action est expérimentée notamment pour l’accueil de nouveaux entrants bénéficiaires du RSA, par exemple lors d’une randonnée sur le GR34, le nettoyage du littoral, etc. En remplacement des informations collectives ou entretiens individuels « traditionnels », ces actions favorisent un contact dans un environnement qui peut être moins intimidant.

En savoir plus :

Pour suivre les projets des lauréats, rendez-vous sur la Place !

Votre contact & animatrice :
📩 mc.mai@gref-bretagne.com

--

Articles du même thème :

--

Webmestre | Accessibilité | Données personnelles et cookies | Légifrance | Mentions légales | Services Publics